L'activité réduit les réserves de graisse

Absence d'exercice physique = maladies chroniques

C'est d'ailleurs le " fléau " mondiale N°1 !
L'activité physique protectrice réduit les réserves de graisse.

Rester actif est donc la meilleure des préventions pour garder sa santé physique, intellectuelle et émotionnelle.

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs*, savez-vous que quand les cellules des seins sont surexposées
constamment à de l'oestrogène en excès, le risque de développer un cancer du sein devient élevé ?



Les cellules graisseuses, entre autres, produisent de l'oestrogène.
L'excès de cellules adipeuses génère alors de l'oestrogène supplémentaire dangereuse.

Comprenez bien cet article, c'est l'excès de cellules graisseuses trop engorgées de gras, dont il est question ici.
C'est évidemment distinct du **bon gras CAPITAL à consommer, puisqu'il est précieux à la santé de nos cellules !
Ce que des médecins en Nutrition de pointe, comme le pionnier: le Dr Michel de Lorgeril, recommande vivement depuis des années.

* le corps des hommes produit de l'oestrogène et ils ont aussi une glande mammaire.
**
Cf l'onglet " Osez le gras " dans la rubrique Chronobiologie Nutritionnelle.